Sarah Leterrier

sculpture, art textile

Sarah Leterrier

 

Sarah Leterrier née à Paris en 1976) est une artiste plasticienne titulaire du Diplôme Supérieur en Arts Appliqués de l’école Duperré. Elle expose régulièrement depuis 2000, notamment le KAB (Paris), l’Arrivage galerie (Troyes), la Manufacture (Roubaix), Musée de la Chemiserie (Argenton s/ Creuse), salon Hybrid’Art (Port de bouc), En corps#2 (Villeneuve d’ascq), Flac #2 (Rouen), Galerie AVV (Saint mathurin s/ loire), Salon de mai (Paris), Parcours d’artiste (Pontault combault), Poissy Talent (Poissy), Dans le bois (Villeneuve d’Ascq), Les Hivernales (Montreuil), l’Eté contemporain (Draguignan), la Nuit de la broderie (Paris), Ouvrages de drôles de dames (Verrière-le-buisson), The end (Bourg-en-bress), Trames (Fourmies).

Son Cabinet de Curiosité à l’Artothèque de Draguignan vient juste d’être démonté. Elle fait également partie des artistes édités dans les parutions de JOIE PANIQUE.

 

Mon travail traite de sensations enfantines biaisées par un regard d’adulte. Je construis un autoportrait d’émotions basé sur le détournement de mes souvenirs, de manière sérielle et obsessionnelle.

En observant les photos repérage du lieu, j’ai été attirée par tous ces éléments de mobilier scolaire laissés à l’abandon.

Sous l’apparence d’une certaine douceur, je crée des interférences entre différents thèmes. Ma production est artisanale et libérée des contraintes d’un “savoir-faire ».

En habillant les chaises laissées sur place, des corps apparaissent. Les vêtements ont des usures, des traces. Ces présences fantomatiques sont créées in situ. Des silhouettes adolescentes, mélange de corps enfantins et adultes, interrogent le féminin et le masculin au travers de postures, de signes et de sigles ; métaphores entre l’homme et l’usage, le féminin et le masculin, le réel et l’irréel.