Florence Vasseur

dessin, installation

Florence Vasseur

Mes recherches interrogent autant la figure que le dessin en tant que tel, en jouant avec la matérialité des supports, des techniques et des gestes. Comme un alchimiste cherchant à rendre perceptible la présence des êtres, chaque figure, comme un repentir, participe à la construction finale.

C’est en m’appuyant sur les techniques traditionnelles du dessin, dessiner, graver, imprimer que j’aborde mon travail, effiler, recomposer, superposer, figer, … L’aspect très direct du dessin à l’encre ou de la gravure sur bois me porte à imaginer des recherches sur des supports divers, transparents, déstructurés pour jouer davantage avec des notions d’intériorité, de fragilités et de contrastes.

Certains détails s’effacent, d’autres surgissent, les visages ainsi sont transfigurés.

Mes recherches interrogent autant la figure que le dessin en tant que tel, en jouant avec la matérialité des supports, des techniques et des gestes. Comme un alchimiste cherchant à rendre perceptible la présence des êtres, chaque figure, comme un repentir, participe à la construction finale.
Cest en m’appuyant sur les techniques traditionnelles du dessin, dessiner, graver, imprimer que jaborde mon travail, effiler, recomposer, superposer, figer, … L’aspect très direct du dessin à l’encre ou de la gravure sur bois me porte à imaginer des recherches sur des supports divers, transparents, déstructurés pour jouer davantage avec des notions dintériorité, de fragilités et de contrastes.
Certains détails s’effacent, dautres surgissent, les visages ainsi sont transfigurés.