Programme des évènements

Biennale de Gentilly 2019 – 29 mars au 14 avril

vendredi 29 mars

Vernissage : 19 h 30
performance

20h : performance

 

samedi
30 mars

15h et 17h
Butoh (danse)

19h30
Cyril Adda (concert)

dimanche 31 mars

15h et 17h
Butoh (danse)

17h30
Les Pérégrines 
(chant)

mardi

2 avril

nocturne


samedi
6 avril

15h – 17h
Butoh (danse)
18 h lecture
17h – 19h
Performance

dimanche 7 avril

15h – 17h
Butoh (danse)

18 h
Les voix du pollen (concert et danse)

mardi

9 avril

20 h

Théâtre

nocturne jusqu’à 22 h 30


samedi
13 avril

15h et 17h
Butoh (danse)

17h – 19h
Performance participative

dimanche 14 avril

15h et 17h
Butoh (danse)

17h
Jean de Aguiar
(concert)

19 h
Finissage

en

semaine et le week end

Quentin Chaudat

Eleonora Pasti

(intervention d’artiste in situ)

Superheroes Don’t Exist, performance, 2018, photo Kyriakos Kadis

Gilivanka Kedzior, oeuvre connexe :
“Nice to Meet You / Ravie de vous rencontrer…”
Performance | 2018 | 60 min
MEM International Experimental Arts Festival – 17th edition,
Centro Municipal de Distrito de San Francisco, Bilbao, Espagne

https://gilivankakedzior.wixsite.com…

Gilivanka Kedzior, performance

Verndredi 29 mars – 20h  –  ( soirée du vernissage)

29/03/2019   ▶ 20 h  ▶ Gilivanka Kedzior, performance

|lieu : une salle de classe, 1er étage
|Durée: Entre 30 minutes et 1 heure maximum

Une autre Brique dans le mur

Synopsis
“Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J’écris ton nom (…)”
– Liberté, Paul Eluard, Poésie et Vérité, 1942
Nous n’évoquerons jamais les vraies raisons qui ont mené à la généralisation de l’enseignement.
Nous ne parlerons pas non plus des enjeux politiques, idéologiques et économiques qui contribuent à nourrir son histoire.
Nous ne citerons personne, pas même Jules.
A aucun moment il n’y aura de glissement sémantique.
Nous agirons simplement ensemble, avec douceur.

Isabelle Horovitz dansera dans la peau d’Anne

 

Isabelle Horovitz, performance

Verndredi 29 mars – 19 h  30 –  ( soirée du vernissage)

29/03/2019   ▶ 19 h 30 h  ▶ Isabelle Horovitz, performance

|lieu : salle 115, 1er étage
|Durée: Entre 15 et 30 minutes

Dans la peau d’Anne

Une peau identique aux sculptures d’Anne Bothuon, la danseuse évoluera au côté des sculptures.

|danseurs : Isabelle Cossin . Laetitia Camps . Elizabeth Damour . Carey Jeffries . Mavi Haro Matas . Denis Sanglard . Françoise Solery . Véronique Roche . Kareen Wilchen . Carolyn Wooding
|musicien : David Wooding

facebook

Elisabeth Damour participe à l’organisation de Festivals de Butoh (dont En Chair et En Son), d’évènements de danse Butoh dans les musées – Musée Mendjisky, Espace Krajcberg, dans les Fondations Suisses et dans l’animation d’Ateliers ‘Les Imaginaires’ entre danse, écriture et peinture depuis 2007, à Londres, à Osaka à l’Atelier Incurve et à l’Université du Design. Membre du CID de l’UNESCO.

Collectif BIG ! Butoh danse

30 et 31 mars
3, 6, 7, 13 et 14 avril 2019
–  ( de 15h à 17h)

30/03, 31/03, 6/04, 07/04, 13/04, 14/04/2019   ▶ 15 h et 17 h  ▶ Collectif BIG ! Butoh danse

|lieu : déambulation, parcours
|durée : 2 h

Le Corps Monde

‘Le corps monde’
Le Collectif de danse butoh B.I.G ! – Butoh Investigation Group – accompagnera la diversité d’expression de la Biennale d’Art Contemporain de Gentilly de 2019.
Le Collectif créé en mars 18 à l’initiative d’Elizabeth Damour a pour objectif de stimuler l’expression créatrice et artistique de ses danseurs d’âges et d’horizons différents. Ainsi, dix danseuses et danseurs et deux musiciens présenteront de courtes pièces spécialement créées pour cet évènement.
De par son esthétique si particulière, la danse Butoh est une voix multiple sans cesse reformée où le danseur en instance d’identité reste à l’affût des résonances du monde. Dans sa recherche d’être soi, unique, le corps devient un matériau malléable où vibrent les empreintes des désirs, des fragilités et des imaginaires. En danse Butoh, il suffit d’être là, offert dans sa présence au monde.

Au cours des trois week-ends de mars et avril 2019, les visiteurs découvriront les danses de : Isabelle Cossin.  Laetitia Camps. Elizabeth Damour.  Carey  Jeffries. Mavi Haro Matas. Denis Sanglard. Françoise  Solery. Véronique Roche.  Kareen Wilchen.  Carolyn Wooding.
Accompagnés par les musiciens David Wooding et Laurent Lamontagne

|note : les danseurs sont différents durant ces 3 week-ends, ils sont au nombre de dix, accompagnés d’un musicien.

Cyril Adda concert

30 mars  2019 –  (19h30)

30/03/2019   ▶ 19 h 30   ▶ Cyril Adda – Concert

|lieu : Réfectoire
|durée : 1 h

Chant et piano, Cyril Adda sera accompagné par François Poitou, contrebasse.

Depuis 2011, Cyril Adda multiplie les concerts, partage les scènes et les expériences. En solo ou en trio, soutenu par une section rythmique influente, le jazz accompagne l’écriture de ses chansons jusqu’à la sortie de son premier EP  » A l’étroit » paru en 2015. Puis, un virage s’opère : l’acoustique laisse peu à peu place à l’amplifié, l’humour s’efface au profit d’une chanson plus revendicative et plus sensible. Cyril Adda met en scène des personnages, raconte des histoires, des bouts de chemin de vie dont les protagonistes, témoins de notre époque, vivent et nous livrent une certaine réalité sociale. Son deuxième EP « Epreuves » paru l’année dernière, préfigure la sortie d’un premier album à paraître à l’automne.

 

Chorale installée à Gentilly

 

 

 

Les Pérégrines, chant

31 mars à 17h30

31/03/2019   ▶ à 17 h 30   ▶ Les Pérégrines, chant

|lieu : Réfectoire
|durée : 1 h

Le chœur Gentillien présente des chants traditionnels polyphoniques.
Chef de chœur, Nicolas Leguet.

– Guruli alilo (Géorgie) ;
– Kila raha (Madagascar) ;
– Siyahamba (Afrique du sud) ;
– Bring me lil’ water Sylvie (États-Unis) ;
– W moim ogrodecku (Pologne) ;
– Zoriuska (Russie)
– Setala se Jelica i Ive (Croatie)

 

Quentin Chaudat intervention de l’artiste in situ

Plusieurs fois dans la semaine

plusieurs fois par semaine   ▶ après-midi   ▶ Quentin Chaudat, intervention d’artiste in situ

|lieu : Réfectoire
|durée : selon l’avancement de l’œuvre

Sur le site de la Biennale, je continuerai le travail en partant des dessins déjà présents dans le réfectoire, réalisés par Antonio Zuluaga en 2017. Je voudrais travailler sur les fantômes du passé du lieu. Scène de classe et jeux d’enfants qui seraient visibles dans des craquelures du mur comme des fenêtres ouvertes sur un passé imaginaire, poétique et burlesque. Mélangé avec de la végétation envahissante qui feraient écho avec la cour. Un dessin en ligne claire et noir et blanc.

Technique : dessin au feutre.

Eleonora Pasti, intervention d’artiste in situ

plusieurs fois par semaine

plusieurs fois par semaine   ▶ après-midi   ▶ Eleonora Pasti, intervention d’artiste in situ
Marie Sklodowska Installation# collants nylon, ouate, sable, fer

|lieu : la cage d’escalier principale
|durée : 2 heures

Le lieu choisi par l’artiste est le grand escalier et sa belle rampe en fer. Une sorte de chaîne qui parcourt le bâtiment du bas vers le haut. L’artiste a imaginé l’espace vide, délimité par la rampe, parcouru par une trame de bas de femme.

Collants de nylon de différentes couleurs, épaisseurs, ampleurs, élasticités et transparences. Un accessoire féminin pour souligner encore une fois la présence /absence de la femme dans l’histoire de notre culture. Traces, parcours, connexions, trames, rapports, montées et descentes, des vies inachevées.

Couleurs et espoir pour un entrelacement sans limites, où le vide, avec sa chute, n’est rien d’autre que le lieu où tisser des rencontres et des nouvelles découvertes.

 

David Allais, lecture de texte

samedi 6 avril, 18 h

lecture  ▶ après-midi   ▶ 18 h à confirmer

|lieu : reféctoire
|durée : 30 minutes

David Allais

Dirigeant associatif, élu local, ancien journaliste, j’aime aussi taquiner les mots le temps d’un poème, monter sur les planches en amateur et pousser la chansonnette. J’écris des textes courts, des poèmes, des nouvelles et des récits de voyage depuis qu’un dernier soir de vacances, juste avant de rentrer dans la cour des grands, j’ai voulu suspendre le temps.

Ca fait déjà quelques printemps et j’ai troqué mes culottes courtes contre des chemises bariolées ramenées de mes voyages et un chapeau de cowboy en hommage à mon grand-père. Un sacré bonhomme qui n’a absolument pas marqué l’Histoire, mais a une place importante dans la mienne. J’aborde mes 40 ans plus sédentaire qu’à mes 20 ans où la bougeotte et mon odyssée personnelle m’ont mené du Levant aux Amériques, des Balkans au Sahel. J’en ai tiré un recueil de poèmes, Sur les chemins d’Ulysse.

Publications :
Géopoétique, paru dans le numéro 34 de la revue Rehauts en 2014
Balade africaine et autres textes, publié dans la revue Secousse en 2015
Sur les chemins d’Ulysse, publié chez Riveneuve en 2015 – Plusieurs lectures tirées de ce recueil ont eu lieu entre 2015 et 2017.

 

Eli Jimenez Le Parc, Talismans – Amulettes 

dimanche 31 mars, samedi 6 et 13 avril, 17h 19h

performance participative  ▶ après-midi   ▶ horaires à confirmer

|lieu : salle 111
|durée : 2 heures environ

Performance participative. Envolons-nous ensemble dans un espace-temps au-delà des frontières ou le visible et l’invisible entrent en jeu, avec un grand Talisman-amulette. C’est un objet sacré auquel on attribue des vertus de protection, de guérison ou de pouvoir éloignant les mauvaises énergies.
Tissons ensemble les fils du passé et ceux du présent, intégrons-les dans des éléments géométriques pour symboliser la libération de l’esprit.

 

Le Facteur Boyaire, contes du Far Ouest

mardi 9 avril, 20 h

théatre  ▶ après-midi   ▶ horaires à confirmer

|lieu : sle réféctoire
|durée : 1 heure environ

Titre : Contes du Far Ouest  (des histoires pour les grands et leurs mômes dès 8 ans)
Artiste : Le Facteur Boyaire (de la compagnie de Théâtre Magma à Villejuif)

Des histoires qui datent de l’époque où les Etats-Unis portaient encore leur nom de jeune fille: l’Amérique… 
Avant 1914 les “champions du monde” sont encore sur la ligne de départ; ils s’interrogent sur la trajectoire qu’ils vont donner à leur course, les certitudes impériales qui deviendront les leurs sont encore à l’état d’ébauches anxieuses.
Des histoires mettant en scène des individus à la moralité aléatoire sous la plume d’un écrivain, O’Henry, taulard à ses heures et qui se révèle un moraliste de première force.
 «O. Henry c’est Lafontaine égaré dans un western.»  (Antoine Blondin)

note : (entrée libre, participation au chapeau, celui avec lequel je salue sur la photo)

 

vidéos et facebook

http://www.lesvoixdupollen.com/accueil/qui-sommes-nous/

Gérard Hababou, Blandine Jeanson-Chérubin

Laurent Olive, Lucie Belliveau

 

Les Voix du Pollen – concert et danse

dimanche 07 avril

7/04  ▶ 18 h   ▶ concert

|lieu : réféctoire
|durée : 2 heures environ

Le pollen pour les Navajos est la manifestation des possibles, le sourire de l’enfant, la voix du vent dans les plaines, le mystère des transformations de la vie, la joie, et tout simplement ce qui est dans l’instant. En jouant avec la poésie des sons et du mouvement, et en traçant des chemins musicaux spontanés, Les Voix du Pollen font sonner le présent.

Trio d’improvisateurs constitué depuis janvier 2018, Les Voix du Pollen est un ensemble joyeux, musical et dansé qui mêle musiques du mondes, musique électroacoustique, rock, jazz, noise, danse contemporaine et traditionnelle et de multiples autres surprises.

Jouant de l’équilibre entre le passé tracé et l’avenir à inventer pourle temps d’un concert, Les Voix du  Pollen improvisent en lien étroit avec leur public du moment : leur première source d’inspiration. Afin de rendre le dialogue artistes-public le plus étroit possible, les spectateurs sont invités à proposer des images, mots, thèmes sous toutes formes pour stimuler l’imaginaire des performeurs. Au besoin, les spectateurs pourront choisir ce qui les interpelle dans le grimoiremystérieux…

Ensemble, mêlant leurs sensibilités, les quatre performeurs sont en constante recherche, mettant l’écoute au centre de leur pratique. Curieux de tout, n’ayant peur de rien, ils sont prêts à toutes les explorations, en profonde conscience et avec le cœur léger.

 

Les Artistes :

Gérard Hababou (percussioniste et animateur)

Blandine Jeanson-Chérubin (vocaliste)

Laurent Olive (bassiste)

Lucie Belliveau (danseuse et lectrice)

 

Jean de Aguiar – concert

dimanche 14 avril

714/04  ▶ 17 h   ▶ concert

|lieu : réféctoire
|durée : 2 x 30 minutes

les noms des autres artistes à venir d’ici peu …

Jean de Aguiar est titulaire d’une maîtrise en guitare baroque et a étudié la guitare classique avec des maîtres prestigieux comme Alberto Ponce et Raphaël Andia. Passionné par les musiques sud-américaines, le jazz et l’improvisation, ses goûts éclectiques l’emmène à composer des musiques pour des shows télévisés comme « Genie in the house » de Nickel Odéon ou de longs métrages d’animation comme « Moomins on the Riviera », film nominé en 2016 au Los Angeles Animation Film Festival. L’album Acoustica marque son retour à la guitare acoustique, son instrument de prédilection, mais témoigne aussi de sa recherche d’une certaine alchimie entre pureté et sophistication, Jazz, Classique ou Word music.
Enregistré au studio Aéronef par Antoine Karacostas, ce projet doit beaucoup à Marc Buronfosse et sa contrebasse, à Arnaud Biscay, ses cymbales et sa batterie et à Gérard Hababou et ses percussions.
Fils spirituel des grands guitaristes acoustiques que sont Charlie Byrd ou Laurindo Almeida, Jean de Aguiar explore les territoires croisés du Jazz , de la World music et de la guitare classique. Ses compositions oscillants entre pureté et sophistication incitent à la rêverie et à la tolérance.
Notre invité est une pure note scintillante, pleine d’harmonie, de tendresse et possède un don celui de nous envouter.” Richard Anou (regard et paroles.tv)
“Contrebasse à l’archet. Le batteur installe un léger clapotis qui parsème les notes étirées de la contrebasse. Le guitariste projette ses doigts de rose. Petit à petit, cela s’anime. Le soleil émerge de plus en plus puissant. “ Guillaume Lagrée – http://lejarsjasejazz.over-blog.com 

 

Les Artistes :

Jean de Aguiar : guitare
Marc Buronfosse : contrebasse
Francesco Marzzetti : batterie