Programme des évènements :

29/03/2019   ▶ 20 h  ▶ Gilivanka Kedzior, performance
https://gilivankakedzior.wixsite.com/gilivankakedzior

|lieu : une salle de classe, 1er étage

Une autre Brique dans le mur
Synopsis
“Sur mes cahiers d’écolier Sur mon pupitre et les arbres Sur le sable sur la neige J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches Pierre sang papier ou cendre J’écris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers Sur la couronne des rois J’écris ton nom (…)”
– Liberté, Paul Eluard, Poésie et Vérité, 1942
Nous n’évoquerons jamais les vraies raisons qui ont mené à la généralisation de l’enseignement.
Nous ne parlerons pas non plus des enjeux politiques, idéologiques et économiques qui contribuent à nourrir son histoire.
Nous ne citerons personne, pas même Jules.
A aucun moment il n’y aura de glissement sémantique.
Nous agirons simplement ensemble, avec douceur.

|Durée: Entre 30 minutes et 1 heure maximum

Oeuvre connexe :
“Nice to Meet You / Ravie de vous rencontrer”
Performance | 2018 | 60 min
MEM International Experimental Arts Festival – 17th edition,
Centro Municipal de Distrito de San Francisco, Bilbao, Espagne

30/03, 31/03, 6/04, 07/04, 13/04, 14/04/2019  ▶ 15 h -17 h  ▶ Collectif BIG ! Butoh danse

|lieu : déambulation, parcours

Le Corps Monde
Un projet expérimental de soli de danse Butoh
Ce qui réunit les membres du Collectif BIG ! est le désir de danse, de recherche et de partage. Nous avons chacun un parcours unique, fait de curiosité et de rencontres, de questionnements et de douleurs propices aux bifurcations de vie.
Tous, nous avons rencontré le Japon et ses maitres de Butoh. Paris compose une sorte de petite galaxie dans la danse Butoh avec Atsushi Takenouchi, Katsura Kan, Ken Maï, Yumi Fujitani, Gyohei Zaïtsu, Maki Watanabe et bien d’autres etc.
Parmi les danseurs qui font partie du Collectif BIG !, nombreux sont ceux qui travaillent avec le corps de l’autre – ils sont praticiens de shiatsu, professeurs de yoga ou bien pratiquent des professions connectées à la relation humaine.
Le Butoh est aussi une danse de la maturité, l’âge constituant un autre point de ralliement des membres de BIG !
Le titre du projet ‘Le Corps Monde’ reflète la diversité des imaginaires et des mondes intérieurs des danseurs. Cette diversité et cette richesse correspond bien à l’esprit de la Biennale.

|durée : 2 heures,

|note : les danseurs sont différents durant ces 3 week-ends, ils sont au nombre de dix danseurs et deux musiciens.

Elisabeth Damour participe à l’organisation de Festivals de Butoh (dont En Chair et En Son), d’évènements de danse Butoh dans les musées – Musée Mendjisky, Espace Krajcberg, dans les Fondations Suisses et dans l’animation d’Ateliers ‘Les Imaginaires’ entre danse, écriture et peinture depuis 2007, à Londres, à Osaka à l’Atelier Incurve et à l’Université du Design. Membre du CID de l’UNESCO.

Musiciens :

David Block, musicien compositeur reconnu dans le milieu de la danse contemporaine.  Sa mission artistique : «la sonorisation des arts visuels».

Laurent Lamontagne – musiques du monde

30/03/2019  ▶ 19 h 30   ▶ Cyril Adda – Chant et clavier

31/03/2019  ▶ 17 h 30   ▶ Chœur Pérégrines

Le chœur Gentillien présente quelques chants traditionnels polyphoniques.

    – Guruli alilo (Géorgie) ;
– Kila raha (Madagascar) ;
– Siyahamba (Afrique du sud) ;
– Bring me lil’ water Sylvie (États-Unis) ;
– W moim ogrodecku (Pologne) ;
– Zoriuska (Russie)
– Setala se Jelica i Ive (Croatie)

plusieurs fois par semaine  ▶ après-midi ▶ Quentin Chaudat, intervention d’artiste in situ

|lieu : le réfectoire

Sur le site de la Biennale, je continuerai le travail en partant des dessins déjà présents dans le réfectoire, réalisés par Antonio Zuluaga en 2017. Je voudrais travailler sur les fantômes du passé du lieu. Scène de classe et jeux d’enfants qui seraient visibles dans des craquelures du mur comme des fenêtres ouvertes sur un passé imaginaire, poétique et burlesque. Mélangé avec de la végétation envahissante qui feraient écho avec la cour. Un dessin en ligne claire et noir et blanc.
Technique : dessin au feutre.

noctusmagister.over-blog.com
instagram#quentin.chaudat
facebook quentin chaudat

plusieurs fois par semaine  ▶ après-midi ▶ Eleonora Pasti, intervention d’artiste in situ

Marie Sklodowska Installation# collants nylon, ouate, sable, fer

|durée : 2 heures,

|lieu : la cage d’escalier principale

Et sa belle rampe en fer. Une sorte de chaîne qui parcourt le bâtiment du bas vers le haut. L’artiste a imaginé l’espace vide, délimité par la rampe, parcouru par une trame de bas de femme. Collants de nylon de différentes couleurs, épaisseurs, ampleurs, élasticités et transparences. Un accessoire féminin pour souligner encore une fois la présence /absence de la femme dans l’histoire de notre culture. Traces, parcours, connexions, trames, rapports, montées et descentes, des vies inachevées. Couleurs et espoir pour un entrelacement sans limites, où le vide, avec sa chute, n’est rien d’autre que le lieu où tisser des rencontres et des nouvelles découvertes.

www.pastiartist.wordpress.com