exposition, peinture, écriture, publications…

Je vous donne ici quelques nouvelles de Florie Adda, écrivaine et peintre, qui a contribué au Bi-livre édité lors de la Biennale 2019. Elle y signe plusieurs articles.

Notre rencontre, en bref … En recherche des contenus hétéroclites et d’écritures originales, la sienne nous a plu et nous nous y sommes tout de suite intéressé. Florie est notamment auteure du livre «États mixtes sur papier».

Coté écriture :

Florie Adda défend des projets hybrides et pas forcément grand public. Son écriture se situe en border line. Suite aux lectures sur YouTube, les échanges ont eu lieu avec une éditrice d’Actes Sud qui va accompagner Florie dans son travail.

Coté art plastique :

juin 2019 – Château d’Aubais, peintures et lecture / performance

septembre 2019 – La biennale de Tirana en Albanie

novembre 2019 – Salon A DESSIN du dessin contemporain à la chapelle du quartier haut à Sète

Représentée par Five 3 Gallery à Laguna Beach, Californie du sud

Et par La galerie BDMC, Paris

Côté interventions :

À l’hôpital de Grenoble avec le livre « États mixtes sur papier » – participation à un cycle de conférence autour du trouble de la personnalité borderline.

Octobre 2019 – un DU « Se former au partenariat patient – soignant » – intervenir davantage en psychiatrie au côté des soignants. «Il y a je crois, énormément de projets thérapeutiques à développer autour de la sublimation / dépassement de soi, et l’expression artistique est un outil à mon sens trop peu utilisé de cette façon-là.» dit Florie.
Projet allant de paire avec le rôle social de l’art, et donc de l’artiste, qui hélas, qui a encore trop peu d’espaces pour s’exprimer.

Quelques lectures par l’auteure, sur Youtube, par exemple L’homme sans feu

kroniques.com
Instagram

États mixtes sur papier, livre