Épisode #8 de notre série des artistes confinés. Franck Claudon, Magali Mo, Marie Poscia, Olivier Furter, Vincent Tavernier.

Durant le confinement…

Les artistes continuent leur travail, avec ou sans atelier. Avec ou sans matériel… Sans possibilité d’exposer dans l’immédiat. Il faut qu’ils restent visibles et que leur travail circule sur les réseaux. En cette période trouble, période de confinement, nous servirons de relais pour tous.

pourquoi faisons-nous cela ?

Chaque épisode présente 5 ou 6 artistes, certains ont participé à la Biennale, d’autres nous suivent de près.

Artistes participants

1 – Franck Claudon

Artiste confiné invité sur ces pages du site

franckclaudon.com

Quelques visuels de l’installation en cours de réalisation, « Traces », sculptures textile. Tissu, métal peint.

En deuxième lieu « le Fou » – un travail spécifique en confinement. Le Fou, tissu paillettes, cabochons, perles, grelots, fil rouge, poussière.

En ces temps de confinement :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de lire en ce moment ?
  • La haine de la famille de Catherine Cusset
  • Qu’est ce que j’ai envie d’écouter ?
  • Mozart

2 – Magali Mo

Artiste confinée invitée sur ces pages du site

magalimo.com

Les poèmes murmurés
Les silences
Les miroirs traversés
L’imaginaire …. infini …
.
toutes images faites depuis le confinement quand je ne travaille pas , ne cuisine pas, ne dors pas ! … quand je rêve donc

En ces temps de confinement :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de lire en ce moment ?
  • 4321 de Paul Auster, je me le gardais pour un moment particulier …
  • Qu’est ce que j’ai envie d’écouter ?
  • des percussionnistes ! ces deux là me transportent !!! Vassilena Serafinova , Ayano Kataoka !!!
  • Un film ? J’ai envie de voir/revoir :
  • J’avoue, je carbure à Netflix … mais « la belle et la bête » … oui , toujours
  • Ce que j’ai envie de faire ?
  • boire un verre de vin avec vous au delà du redoutable « mètre » :)

3 – Marie Poscia

Artiste confinée invitée sur ces pages du site

marieposcia.com

  » Au plus profond de la terre se cachent les GAÏAS…-déesse-mères, divinités ô combien sacrées , protectrices et allégories de notre planète. Elles attendent notre évolution , notre éveil.
Il n’y a que l’amour et la beauté qui soient importants…
Prenez soin de vous… »

En ces temps de confinement :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de lire en ce moment ?
  • Soeurs de Bernard Minier
  • Qu’est ce que j’ai envie d’écouter ?
  • Scylla, Magma
  • Un film ? J’ai envie de voir/revoir :
  • Edward aux mains d’argent
  • Ce que j’ai envie de faire ?
  • travailler dans mon atelier, le confinement est propice à la création. Besoin de sortir mes émotions. Je ne sais pas comment font les non créatifs pour survivre ?…

4 – Olivier Furter

Artiste confiné invité sur ces pages du site

olivierfurter.com

Dans les peintures de la série Mensch (image 1) je pratique une technique spontanée. Je cherche à capter l’inspiration de l’instant (d’un souffle) en appliquant la peinture vite et sans réflexion. Cela me permet de capter des images fortes venant peut-être de mon âme.

En ces temps de confinement :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de lire en ce moment ?
  • Le champignon de la fin du monde
  • Qu’est ce que j’ai envie d’écouter ?
  • la radio

5 – Vincent Tavernier

Artiste confiné invité sur ces pages du site

vincent-tavernier.fr

Vincent Tavernier est artiste graveur, installé à Marseille. Après sa formation à l’école des Beaux Arts de Versailles, il choisit de se consacrer pleinement à la gravure et plus particulièrement à la gravure en relief sur linoleum et sur bois. C’est le rencontre avec l’univers du mouvement Die Brücke qui l’incite à s’approprier cette technique particulière.
Cette technique de gravure en relief présente deux intérêts principaux à ses yeux. Tout d’abord le processus de création est inversé : il ne trace pas le dessin mais le fait naître en le détourant petit à petit à coups de gouges plus ou moins précis. Enfin quand la plaque est terminée, l’œuvre n’est pas pour autant figée : les incertitudes et les accidents au moment de l’impression font que chaque tirage est unique bien que faisant partie d’une même édition.

Depuis, Vincent Tavernier dépeint, à coups de gouges et d’impressions, les scènes et les banalités de la vie quotidienne Par ses oeuvres il saisit l’instant pour le graver et le retranscrire à sa façon. Son univers se construit ainsi autour de petites scénettes racontant
Une histoire d’une manière singulière et poétique.