Episode #26, quelques artistes de la Biennale : Laura Sanchez Filomeno, Stéphanie Viot, Christophe Boulanger, Marie Béchaux, Laurence Verrier, ainsi qu’un projet à trois : Geraldine Berger, Laurence Verrier et Pauline Picot,

Notre objectif : suivre les artistes à travers leurs expositions et leur pratique, leur donner de la visibilité en dehors des Biennales. La période du confinement est particulière, il n’y a plus d’expositions, les galeries et centres d’art sont fermés, les artistes confinés. Voir les images sur un écran, voilà tout ce qui nous reste. Nous poursuivons donc notre travail de partage, en nous inscrivant dans les pages de « la culture à la maison ».

pourquoi faisons-nous cela ?

Artistes participants

1 – Laura Sanchez Filomeno

Artiste sélectionnée de la Biennale 2017

Instagram

Dans ma recherche plastique, je prends comme point d’origine la représentation des encyclopédies, des planches d’illustrations naturalistes anciennes et des herbiers en réalisant un abrégé de la nature, un inventaire et une compilation des espèces comme dans une sorte de constellation scientifique personnelle.

Mes pièces sont des objets hybrides entre des artefacts et la nature. Des dessins brodés faites avec des cheveux naturels installées à l’intérieur de « verres-loupes » circulaires qui sont regardées de la même manière que si on observait au microscope. À l’intérieur de cette capsule on voit des virus, des bactéries et des champignons. J’établisse une relation entre ces images et qui nous transportent dans un autre lieu et une autre dimension. Chaque petite pièce représente la prolifération incontrôlée de micro-organismes qui dans un ensemble, font un regard microscopique, un regard vers notre intérieur, un regard qui va à la limite de l’invisible, et en même temps macroscopique et sa relation avec la cartographie du corps.

En ces temps de confinement :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de lire en ce moment ?
  • Je suis en train de lire La Tresse de Laetitia Colombani
  • Qu’est ce j’ai envie d’écouter ? What do you listen to?
  • Caetano Veloso
  • Un film ? J’ai envie de voir/revoir : A movie? What do you watch?
  • Récemment j’ai vu Parasite de Bong Joon-ho
  • Ce que j’ai envie de faire ? What do you want to do?
  • Marcher sur le sable

2 – Stéphanie Viot

Artiste sélectionnée de la Biennale 2019

sur le site de la Biennale

stephanieviot.com

3 – Christophe Boulanger, Marie Béchaux

Artiste sélectionné de la Biennale 2017

Marie Béchaux

Christophe Boulanger et sur le site de la Biennale

Petit voyage en grande utopie sur vimeo

4 – Laurence Verrier

Artiste sélectionnée de la Biennale 2019

laurence-verrier.com

 Ces images font partie du projet présenté à la Biennale de Gentilly, « les tribulations de Géraldine »; Il s’agit d’un scénario composé de 7 séquences, ces trois images constituant la dernière séquence. Ce scénario s’appelle « l’absente », et évoque le deuil d’un être cher, en l’occurrence, la mère de l’héroïne. Les 7 séquences évoquent 7 moments du deuil. La dernière séquence, évoquée à travers ces trois images, correspond à la dispersion des cendres. Nous avons vécu ces prises de vues comme un gigantesque rituel, une façon de vivre le deuil de façon symbolique et créative.

En ces temps de confinement :

  • Qu’est-ce que j’ai envie de lire en ce moment ?
  • Les livres de Jeanne Bénameur
  • Qu’est ce que j’ai envie d’écouter ?
  • toute sorte de musique! les suites pour violoncelle de bach…
  • Un film ? J’ai envie de voir/revoir :
  • « Farenheit 451 » de Truffaut
  • Ce que j’ai envie de faire ?
  • serrer mes amies dans mes bras!

5 – Laurence Verrier avec Géraldine Berger et Pauline Picot

un peu plus tard … un projet à trois

Géraldine Berger, comédienne, Pauline Picot, autrice, et Laurence Verrier, photographe.

Artiste sélectionnée de la Biennale 2019

https://www.laurence-verrier.com/

ÉCLAT (n.m.)

Fragment provenant d’un corps dur.
Lueur vive.
Bruit ou son vif et soudain.
Scandale, manifestation.
Brillance, vivacité, beauté.

C’est l’histoire de 3 femmes et artistes

C’est l’histoire d’une rencontre virtuelle née lors du confinement.
C’est l’histoire d’une volonté de résister contre le fait de ne pas pouvoir se rencontrer en vrai, dans cette longue traversée où l’on ne pouvait plus sortir et juste attendre que ça passe.
C’est l’histoire d’une ténacité d’artistes, en lutte contre les salles fermées et les corps éloignés.
En lutte pour créer. 
En éclats.

Les « éclats », ce sont une quinzaine de vidéos en stop motion

faisant s’entrechoquer les séries photographiques de Laurence, les textes de Pauline, et la voix de Géraldine.
Les « éclats », ce sont des ovnis artistiques venus pour nous saisir et faire écho à notre condition humaine.

Chaque lundi, à 19h19, à partir du 15 juin, un nouvel éclat sera diffusé en simultané sur Facebook, Youtube et Instagram

#éclats

Facebook

https://www.youtube.com/channel/UCUp8AvX2RQmgcLllzmxY-Qg

Instagram