Magda Moraczewska

gravure, installation, hommage à kOLya San

Magda Moraczewska

quelques expositions :

2016 Projet Double, avec kOLya San, photographe, Espace 130, Paris, Artcité – Fontenay-sous-bois, Été Contemporain, Draguignan
, Zig-Zag – portes ouvertes des ateliers de Gentilly, Plateau 31, Gentilly
2015 Marché d’Art Contemporain, Bastille, Paris, Biennale de Gentilly
2014 Le Mouvement, atelier Corinne Glass, Paris
2012 Marie du 13ème, Paris, exposition personnelle
2001 Le Génie de l’Estampe, Bastille, Paris
1996 Atelier Mémoire, Issy-les-Moulineaux, librairie la Nicaise, à l’occasion de la parution du « Fer », Paris
1990 La Chapelle Salpêtrière, Paris, Lineart’90, Gand, AD galerie, Ostende, Belgique
1989 Espace Poisson d’Or, Lyon, Galerie Étant Donné, Rouen
1988 Arsenal ’88, foire d’Art Contemporain, Varsovie, Pologne
1986 Leifsgade 22, Copenhague, Danemark

éditions :

2017 en projet - Autour du Tarot, éd. Harpo &, livre de textes poétiques/photos, la Ralentie
2016 Projet Double – livre de textes poétiques et mages 30 exemplaires
2014 Traîtres – 7 gravures – monotypes, texte de Laurent Herrou
2001 Alphabets – 13 gravures au Carborundum, 13 planches de résine, atelier KP5, Ivry-sur-Seine, gravures/lino pour la revue Équipée, éditions Casimi
1992 Fer de Osip Mandelstam, gravures sur bois et lino, éd. du Rouleau Libre
1990 Arayée, gravures sur lino, texte André Benchetrit

 

Je suis née sur cette page vide. Dans les rêves de mes parents. Et à Varsovie en 1965.
Je transgresse et je mélange les techniques pour créer un mélange qui m’est propre …. En autodidacte il y a peu j’ai découvert la photo, l’écriture …

Le Double m’intéresse. Un défaut de vision me propose une image étrange du monde, interroge. Je pars à la recherche d’un alter ego  … d’un miroir trouble … d’un jumeau qui fait écho … ou juste de l’Autre dans sa dissemblance ou similitude.
Je pratique des séries pour leur fausse ressemblance et leur faculté à de frôler l’infini. En démultipliant les visages je ne clone pas l’être, j’interroge sa différence et son destin unique.

Le Double m’intéresse … j’ai pu le côtoyer un temps … en la personne de kOLya San, photographe. Nous avons beaucoup travaillé en dialogue, en écho, en images, textes … réflexion … Décédé à 43 ans en mars 2017, kOLya lasse derrière lui une oeuvre riche, une multitude d’autoportraits en photo, vidéo et dessin, ainsi que des portraits d’artistes.
Il a n’a pas pu participer à la Biennale, le temps lui a manqué … il projetait nous parler de la différence, dans la multitude.

Je présente le travail de kOLya auprès de moi, ses photos répondant à mes gravures et vice versa. Car chacun un jour trouve son Alter Ego – improbable.

Kolya San : http://leblogdekolya.blogspot.fr/

 

 

 

Share This